Créer un compte enseignant Se connecter

engie

23

janv.

2014

Le chiffre du mois : 1,2 million

1,2 million, c’est le nombre de nouveaux emplois que prévoit la Commission européenne grâce aux énergies vertes d’ici 2030. En effet, une politique volontariste prévue en 2030 pourrait permettre  de créer des emplois ainsi qu’une croissance supplémentaire du PIB de 0,46%.

Pour arriver à ce chiffre,  les experts de la Commission ont évalué l’impact de différents scénarios possibles et ont préparé des recommandations, qu’ils présenteront le 22 janvier.  Dans 2 mois, le sujet du paquet énergie-climat à l’horizon 2030 sera ensuite abordé lors du sommet européen.

Cette création d’emplois pourra être possible notamment en enregistrant une réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre, et en la couplant aux  objectifs sur la pénétration des renouvelables et l’efficacité énergétique.

Mais le rapport explique que cela ne sera pas sans conséquences. En effet, ces efforts sur la baisse des émissions de gaz à effet de serre  pourront engendrer des coûts supplémentaires. Et certains secteurs d’activité seraient perdants, tels que les industries extractives. Mais en contrepartie, des domaines tels que l’industrie de base, l’ingénierie, les transports ou le bâtiment y trouveraient leur compte. Et les économies réalisées sur les dépenses liées à la pollution compenseraient largement ces coûts.

 

La Commission veut ainsi démontrer que les enjeux environnementaux sont étroitement liés à la situation économique.

 

Source : Les Echos (8/01/2014)